Sélectionner une page

L’immunité représente la capacité qu’à notre organisme à lutter contre les agents étrangers (les bactéries, les virus dont le coronavirus, les parasites, etc.)
En naturopathie, le terrain est important. Il représente les conditions optimales pour le corps pour  bien fonctionner et faire son travail correctement, ce qui implique l’immunité, mais aussi le fonctionnement normal de l’organisme comme le cœur, les poumons, la digestion, l’élimination des toxines, etc.
Si le terrain n’est pas sain, le système immunitaire aura des difficultés à lutter contre un élément pathogène.

« Le microbe n’est rien. C’est le terrain qui est tout. »

Pasteur

L’alimentation : vous êtes ce que vous mangez

Ce qu’on met dans notre assiette a un impact direct sur l’organisme. Voici mes conseils :

Les aliments à éviter :

  • Évitez le gluten (blé, avoine, épeautre, seigle, orge) qui est pro-inflammatoire et baisse l’immunité. Remplacez le gluten par du millet, du sarrasin, riz, quinoa, amarante.
  • Évitez les produits laitiers de vache qui sont pro-inflammatoires et qui baissent l’immunité. Remplacez-les par des laits végétaux (amande, riz, noisette, soja, etc.) ; les yaourts à base de lait de vache par des yaourts végétaux (coco, soja, amande) et la crème par des crèmes de coco, d’amande, de riz, etc.
  • Évitez le sucre (surtout les sucres cachés), les plats préparés et/ou industriels, les aliments contenant des additifs alimentaires, des édulcorants, les sodas.
  • Limiter le café, le tabac, l’alcool.

Les aliments à privilégier :

  • Privilégier les fruits et légumes de saison, biologiques de préférence.
  • Privilégier les cuissons douces comme la cuisson à la vapeur pour conserver les nutriments et vitamines.
  • Privilégier des oméga 3 : ils sont anti-inflammatoires. On les trouve dans l’huile de foie de morue, les petits poissons gras tels que le saumon, le hareng, le maquereau, le thon, les sardines. Les huiles de lin, de chanvre, de cameline, de noix, de colza, les graines de lin, de chanvre, de chia en contiennent également.

Les conseils alimentaires :

  • Équilibrez l’assiette : 50% de légumes, 25% de protéines, 25% de glucides & des huiles.
  • Pensez à mastiquer correctement pour éviter de sur solliciter le système digestif et éviter les ballonnements.
  • Pensez à bien vous hydrater avec des eaux peu minéralisées de préférence.

Les nutriments & micronutriments pour l’immunité

Se supplémenter peut être intéressant pour booster notre système immunitaire.
Lorsque le corps n’a pas un apport suffisant de certains minéraux et certaines vitamines, il ne peut pas fonctionner correctement et l’immunité ne sera pas optimale. Même en ayant une alimentation équilibrée, aujourd’hui on se retrouve carencé par notre mode de vie. Donc il est intéressant de combler ses éventuelles carences pour notre système immunitaire, surtout en cette période de coronavirus.

  • Le magnésium, il est éliminé dans les urines en cas de stress. En cas de supplémentation, préférez le sous forme de bisglycinate qui est plus assimilable par l’organisme. On trouve le magnésium dans le jaune d’œuf, le cacao, les oléagineux (noix, noisettes, pistache, amande, etc.), lentilles, quinoa, haricots verts, saumon.
  • La vitamine D : la première source de vitamine D est le soleil. Beaucoup de personnes sont carencées, surtout à la sortie de l’hiver. S’exposer au soleil 15 à 20 minutes par jour en étant prudent en cas de fortes chaleurs est essentiel. Une supplémentation en vitamine D3 d’origine animale est à préférer car plus assimilable par l’organisme, cependant la vitamine D étant liposoluble je vous invite à la prendre pendant un repas contenant des bonnes graisses. La vitamine D se trouve aussi dans l’huile de foie de morue, le hareng fumé, le flétan, les sardines, les œufs.
  • La vitamine A : on la trouve en grande quantité dans l’huile de foie de morue, et en moindre quantité dans la patate douce, les foies d’origine animale, le thon rouge cru, la carotte crue, le potiron, le persil frais, le jaune d’œuf cuit, les abricots secs, la laitue, le melon, l’abricot, la mangue, les crustacés, les tomates.
  • La vitamine C : on la trouve dans l’acérola, les agrumes, la plupart des fruits, le cassis, les légumes à feuilles crues, les salades et les choux.
  • Le zinc : on le trouve principalement dans les huîtres, le foie de veau, le bœuf, le cacao, oléagineux (noix, noix de cajou, pistache, amande, etc.), crustacés, légumineuses.
  • Le sélénium : Consommez 2 noix du Brésil par jour comble les besoins. On le trouve dans la lotte grillée,  le poisson, les crustacés, les lentilles, le jambon cuit et cru, les champignons de Paris, le foie de veau, le poulet.

L’hygiène de vie

Le sommeil : Veillez à avoir un sommeil réparateur et profond. Le manque de sommeil baisse l’immunité.

Le stress baisse l’immunité : Faire de la méditation, de la relaxation, une activité physique diminue le stress.

Pratiquez une activité physique : une marche de 30 minutes chaque jour, du yoga, de la natation, du vélo, etc.

Coup de boost pour l’immunité : les compléments alimentaires

Ce n’est parce que les plantes sont naturelles qu’il n’y a pas de risques, je vous invite à consulter un professionnel de santé afin de vérifier qu’il n’y ait aucune contre-indication avec vos problématiques, vos traitements actuels.

Les probiotiques : pour reconstituer la flore intestinale. 80% de l’immunité se trouve dans nos intestins.

L’extrait de pépin de pamplemousse : c’est un antibiotique naturel, il est antibactérien, antiviral et antifongique. Il présente des contre-indications avec certains médicaments, je vous invite à demander l’avis à votre médecin.

L’Echinacée (Echinacea) en teinture mère : elle est antibactérienne, antivirale. Elle présente des contre-indications en cas de prise de médicaments, vérifier avec un médecin avant de commencer une cure.

La propolis : antivirale, antibactérienne et antifongique. Elle est contre-indiquée aux personnes allergiques aux produits de la ruche.

L’Eglantier en gemmothérapie (Rosa canina L.) : il renforce l’immunité et protège l’organisme. Contre-indiqué aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 3ans.

L’huile essentielle de Ravintsara en olfaction (Cinnamomum camphora L) : anti-infectieuse, antibiotique et antivirale. Déposez une goutte sur votre poignet et frictionnez puis respirez profondément. A renouveler plusieurs fois par jour. Contre-indiquée aux femmes enceintes et aux enfants de – 3 ans.

Une bonne hygiène de vie est essentielle pour maintenir un bien-être optimal. Elle passe par l’alimentation, la supplémentation éventuelle de vitamines et minéraux en cas de carences, supprimer le stress, et un bon sommeil. Certains compléments alimentaires peuvent aider également.